5 idées de génie pour fleurir sa terrasse cet été !

Tu n’as pas le pouce vert ; tu manques d’idées pour ajouter un peu de couleur dans ta cour cet été ; tu aimes jardiner, mais tu as peu d’espace pour le faire…

J’ai peut-être quelques solutions pour toi !


Une tapisserie végétale

Lors de ma récente visite au Salon Expo-Habitat, j’ai découvert une petite entreprise d’Ottawa qui propose ses services partout au Canada, afin de maximiser la présence de végétaux dans notre environnement extérieur ou intérieur. Il s’agit d’un concept de culture verticale, très compacte, qui donne l’impression d’avoir une tapisserie végétale à la maison.

Le système d’irrigation, installé par des spécialistes, est un arrosage en circuit fermé constitué d’un boyau suintant ou d’un arrosage goutte-à-goutte alimenté par une petite pompe déposée à la base de la structure, dans un réservoir étanche. Donc, pas de dégât de boue ou d’eau possible.

Avec sa membrane Phyto tex qui renferme un mélange de terre et d’éléments hydroponique, la création de motifs biologiques est unique et la croissance végétale est optimale !

L’équipe de Wallemi travaille en collaboration avec Vertical Art Design, qui accompagne le client, de la conception du mur jusqu’à l’entretien de ce dernier. Ils étudient votre environnement pour favoriser ensuite le meilleur éclairage des végétaux.


Combiner des plants de légumes, de fines herbes et de fleurs

J’entends souvent les gens dire que leur jardin manque d’éclat et/ou de densité.

Saviez-vous que vous devriez ajouter certaines fleurs entre vos plants de légumes et de fines herbes pour les aider à croître plus facilement ?

Non seulement vos obtiendrez de plus gros légumes et maximiserez la floraison de vos plants, mais ces derniers se protègeront naturellement de plusieurs insectes et animaux nuisibles.

Ce procédé s’appelle le compagnonnage!

Par exemple, si je positionne des Tabacs d’Ornements (ces petites fleurs en trompettes allongées aux feuilles collantes) près de mes courgettes, j’empêche les aleurodes (petites mouches blanches) de manger mon légume adoré.

Si j’ajoute des œillets, des capucines et des soucis, je favorise leur croissance et j’attire les pucerons dans ce coin, car les courgettes les adorent et la plupart des autres légumes les détestent.

Voici deux sites pour vous aider dans vos associations :


Le partage des vivaces

Vive les vivaces, ces plantes qui résistent à notre climat rigoureux, qui demandent peu d’entretien et qui nous éblouissent chaque été par leur diversité.

Plusieurs municipalités offrent à leurs citoyens la possibilité d’échanger leurs vivaces au printemps et/ou à l’automne, lors de journées de rassemblements écologiques. Il suffit de séparer nos plants de vivaces devenues trop gros et de les apporter dans des pots ou des sacs à l’endroit indiqué. Souvent, on peut aussi acheter des plants à petits prix, au profit d’un organisme sans but lucratif ou du jardin collectif de la ville.

Lors de ces événements, on peut également partager nos expériences et nos conseils de jardinier

ceci nous permet de bien choisir nos vivaces en fonction, par exemple, des périodes de floraison et des types de sols. Sur place, nous pouvons aussi faire le plein de compost.


Des arrangements floraux originaux

Cette année, j’ai un nouveau défi qui m’attend. En effet, je ne suis plus en banlieue, mais bien en ville, dans une maison centenaire à deux étages, avec plusieurs balcons, escaliers et terrasses.

J’ai aussi une cour remplie de vivaces et d’arbustes, qui ont grandement besoin d’amour. Je devrai composer avec les plants présents et en ajouter de nouveaux pour harmoniser mon décor estival.

Heureusement, on trouve une multitude d’idées sur les réseaux sociaux!

Psssit! Pinterest est une bonne référence pour celles qui désirent allier le recyclage au jardinage.

Il faut simplement laisser aller son imagination pour obtenir un décor digne d’une page couverture de magazine !

J’aime bien maximiser mon espace en utilisant différents contenants. Cela me permet également de créer un effet de dimension, une gradation végétale. Cette technique rend l’endroit plus intime et accueillant, comme le démontre les images ci-dessous :


Préparer ses semis

Comme je n’ai pas beaucoup d’espace pour faire mes semis à l’intérieur, j’ai demandé à mon employeur si je pouvais utiliser mon environnement de travail pour le faire. Par le fait même, j’ai initié mes élèves au jardinage. Depuis, trois ans, nous semons, entretenons et vendons des plants de légumes, de fines herbes et de plantes dans nos locaux de classe.

Et c’est un franc succès !

Les plants sont plus résistants lorsque vient le temps de les mettre en terre, une fois la dernière gelée passée. À l’automne, nous rapportons quelques plants à l’intérieur et nous utilisons les graines de nos légumes pour nos semis l’année suivante.

Lors de la récolte, nous sommes bien fiers de consommer NOS aliments !

à vos pelles et râteaux, mesdames, et un bel été à vous toutes !