5 conseils pour bien choisir sa gaine

choisir-gaine-une

Au même titre qu’un soutien-gorge sans bretelles, qu’une culotte sans coutures et qu’un ensemble de sous-vêtements de couleur nude, la gaine est un essentiel à posséder dans sa garde-robe.

D’ailleurs, il s’agit de l’astuce beauté de nombreuses vedettes que l’on voit défiler sur les tapis rouges.

Mais encore faut-il savoir choisir le bon modèle !

Je me suis donc rendue au La Baie centre-ville, afin de rencontrer Mylène Landry, spécialiste en ajustement pour la marque de sous-vêtements Wacoal. Elle m’a expliqué les règles de base pour bien choisir sa gaine, en précisant que ce dessous amincissant est comparable à la fondation d’une maison : s’il est bien ajusté, tout le reste aura fière allure.

Une robe à 500$ avec les mauvais dessous peut passer pour une robe à 50$, et une robe à 50$ avec les bons dessous peut passer pour une robe à 500$ !

Voici donc les règles à suivre pour faire le bon choix et briller de mille feux dans votre robe moulante au prochain party de Noël…


1- Déterminer le problème à corriger

Certaines femmes voudront camoufler leur ventre, tandis que d’autres utiliseront la gaine pour amincir leurs hanches et leurs fesses. Il faut donc être consciente qu’il existe différents modèles pour chaque zone à corriger.


2- Déterminer le niveau de maintien

Gardez en tête qu’il existe des sous-vêtements amincissants au maintien léger, à porter au quotidien, et d’autres au maintien intense, qui vous permettront de descendre d’une taille, afin de vous sentir au top dans votre robe de soirée.


3- Déterminer la longueur

Que vous soyez du type culotte ou boxer, les compagnies de dessous font des modèles pour tous les goûts. À noter que les modèles avec des bandes antidérapantes sont à prioriser, pour que votre sous-vêtement reste en place du matin jusqu’au soir. Certains modèles permettent même d’ajouter des bretelles pour éviter de se retrouver avec une gaine qui roule…


4- Déterminer la couleur

La plupart des femmes préfèrent le noir, qui est plus esthétique et flatteur, mais ce sous-vêtement gainant ne pourra être porté sous des couleurs pâles. En contrepartie, le nu est beaucoup plus pratique, car il peut être porté en tout temps. Ainsi, si vous pensez faire l’acquisition d’une seule gaine, optez pour la couleur chair.


5- Déterminer la grandeur

Il est tout à fait normal d’avoir de la difficulté à enfiler votre gaine, mesdames. Ça ne veut pas nécessairement dire qu’elle est trop petite. Il faut toutefois faire attention de choisir la bonne taille. Une gaine trop grande n’offrira pas les résultats escomptés et aura tendance à rouler, tandis qu’une gaine trop petite créera des bourrelets non désirés. Essayez donc différentes tailles en magasin et prenez le temps de faire quelques mouvements dans la cabine d’essayage, comme vous accroupir et vous asseoir, pour vous assurer que la taille est bonne.


Voici quelques marques à prioriser lors de votre magasinage

  • Wacoal
    (un incontournable dans le milieu des dessous amincissants, en vente entre autres chez La Baie)
  • Janira
    (une marque espagnole qui cumule plus de 65 ans d’expérience, en vente entre autres chez Emma Lingerie)
  • Shape On
    (une nouvelle compagnie québécoise, dont les produits sont en vente dans les pharmacies Brunet et Jean Coutu, au coût de 39,99$)

En terminant, il peut être fort utile d’apporter le vêtement que vous désirez porter avec votre gaine, lors de votre séance de magasinage, et n’oubliez pas:

il est primordial d’essayer avant d’acheter