4 bonnes raisons d’aller voir un match d’impro de la LNI

LNI-Bible-Urbaine-une

Lundi prochain, c’est la grande finale de la LNI. Aujourd’hui, je vous donne donc quatre bonnes raisons d’aller voir ce match d’improvisation… avant que la saison soit terminée.

1- C’est convivial

Aller voir un match d’improvisation, c’est une activité à faire entre amis… ou en famille! Dans tous les cas, on jase, on vote sur notre impro préférée, on rit beaucoup… c’est une sortie facile qui permet de passer du temps ensemble. En plus, contrairement à un concert ou une pièce de théâtre, on a même le droit de bavarder de temps en temps et d’échanger nos impressions sur le spectacle juste avant de passer au vote. Si, comme moi, vous parlez toujours devant les films (vous vous reconnaissez!), c’est parfait pour vous!

2- On ne s’ennuie jamais

Lorsqu’on improvise, tout est possible. On le sait bien : il faut toujours dire « oui » quand un joueur propose quelque chose. En tant que spectateurs, vous êtes in pour une soirée pleine de rebondissements, d’histoires absurdes autant que d’histoires touchantes: il y a en pour tous les goûts. Comme l’a dit le cofondateur de la LNI Robert Gravel, à l’impro, tout est permis sauf « qu’en aucun cas on n’a le droit d’être plate! »

impro-LNI-juin

3- Ça encourage les jeunes artistes

Les matchs d’improvisation, c’est un lieu privilégié pour la création. Sur la scène, tout est inventé : le dialogue, la mise en scène, le style de jeu… Et c’est ça qui est excitant! On a envie de voir si les comédiens vont réussir à créer quelque chose de tangible, là, devant nous, à partir de rien. C’est le meilleur endroit où expérimenter, et d’ailleurs, des ligues d’amateurs, il n’en manque pas. À la LNI, on retrouve un mélange d’artistes émergents comme Pier-Luc Funk (1987, Tactik) et Ève Landry (Unité 9), ainsi que des comédiens et humoristes québécois bien connus comme Réal Bossé, Laurent Paquin, Patrick Huard et Salomé Corbo.

4- Ce lundi, 6 juin, c’est la finale de la LNI!

Le Théâtre de la Ligue Nationale d’Improvisation (LNI) — qui fêtera bientôt son 40e anniversaire — est le seul organisme professionnel dédié à l’improvisation au Québec. La formule bien connue de la LNI, qui allie théâtre et hockey, est certainement un coup de cœur et il ne faudrait pas rater la cerise sur le sundae : la grande finale de la coupe Charade. Ce sera un excellent match, c’est assuré! Rendez-vous le lundi 6 juin, à 19 h, au Club Soda.

Faites vite, j’ai entendu dire que les billets étaient déjà presque tous partis…

Pour le site de la LNI, c’est par ICI

Photo à la une: Bible Urbaine