3 marchés publics à visiter cet été

marché public-cover

Depuis aussi loin que je me souvienne, j’ai un faible pour les marchés publics. Quand la saison débute et que tous les marchands préparent leurs installations, je deviens fébrile. Je me vois déjà en train d’arpenter les différents comptoirs de produits locaux.

Les marchands, je vous aime!

Je dirais que mon intérêt premier pour les marchés vient sans aucun doute de mon amour pour la nourriture. Je l’assume entièrement. Mais les produits gastronomiques offerts par les artisans d’ici sont tellement fantastiques.

En fait, leur revenu principal pour les prochains mois repose entièrement sur la vente de produits qu’ils ont cultivés, préparés et entretenus pendant plusieurs mois… voire plusieurs années. Ils arrivent à leur comptoir pour enfin présenter le fruit de leur travail, et ce, avec fierté.

bref, C’est ce qui rend les marchés uniques!


Marché Jean-Talon – Montréal

marché jean
Crédit photo: Instagram Maria

Mon amour des marchés a débuté avec le Marché Jean-Talon, à Montréal. Ironiquement je n’ai jamais vécu à Montréal, mais chaque fois qu’on y allait pour voir de la famille, j’implorais ma mère d’arrêter au Marché. Bien entendu, mon objectif premier était d’aller acheter un immense pot d’olives farcies au fromage du petit comptoir grecque.

Si seulement je pouvais me faire livrer ces délicieuses olives à la maison!!

Ensuite j’allais dévaliser le comptoir de loukoums, chez Le Ryad, pour me diriger vers la Fromagerie Hamel, qui offre du fromage salé tressé, parsemé de graines de nigelle. Et puis pour le plaisir de ma mère, on passait par la boutique Épices de cru (le comptoir d’olives est juste en face!).

Le plaisir de se promener dans le marché et de voir toutes ces couleurs et ces odeurs autour de nous… c’est un voyage en soi.

Inévitablement, lorsque je dois passer par Montréal, je m’arrête encore aujourd’hui au Marché Jean-Talon. Mais comme je n’habite pas le coin, un aller-retour pour un pot d’olives, même si c’est pour une chaudière pleine, ça devient un brin dispendieux…


Marché du Vieux-Port – Québec

marché qc
Crédit photo: Instagram Will Travel Podcast

Québec a aussi un joli marché qu’on appel le Marché du Vieux-Port de Québec. En plus d’avoir le meilleur spot touristique, le marché est le meilleur endroit pour profiter du soleil. Bien qu’il soit couvert, l’avantage est de pouvoir aller se chercher une glace spécialisée, offerte dans l’une des boutiques, pour ensuite la déguster aux abords du Vieux-Ports.

Juste à en parler, je me vois en train de profiter de la brise fraîche avec ma gelato aux pistaches. Miam!

J’ai un coup de cœur pour la boutique La route des Indes, située à l’extrémité nord-ouest du bâtiment. En y entrant nous sommes plongés dans un univers remplis de thés et d’épices de toutes sortes.

Un avantage que j’apprécie énormément de l’immigration, c’est qu’ils nous partagent leur culture. Et réellement, les découvertes sont multiples! De la poissonnerie et ses produits frais, en passant par le comptoir de pâtes, sans oublier celui des saucissonsIl y a de quoi avoir faim à chaque comptoir!


Byward Market – Ottawa

marché by
Crédit photo: Instagram Courtyard Mariott Ottawa

Situé en plein centre ville d’Ottawa, le Byward Market est une vraie petite perle. Plusieurs magasins y ont pignon sur rue à l’année longue. Des boutiques de décorations, de produits souvenirs, d’items vintage, de vêtements, etc. Ceux-ci entourent le marché, mais au centre…

c’est le party des saveurs!

J’ai un penchant pour le petit comptoir indonésien, qui offre une panoplie de samosas de toutes les formes, et l’épicerie italienne La Bottega, de l’autre côté de la rue. Une tonne de cultures se rencontrent dans ce même endroit, sans oublier toutes les terrasses qui affluent dans le marché.

Et lorsque le beau temps s’installe, plus d’une dizaine de commerçants s’affairent à nous présenter leurs produits de saison.

Au printemps, les fleurs embellissent la rue Byward Market Square. Le tout, accompagnées des fines herbes fraîches, de l’ail des bois, des crosses de fougère et des mûres. Et quand l’été s’installe, c’est la folie! Des légumes à profusion, de toutes les sortes. Et ce, jusqu’à l’automne, qui se termine avec les potirons et les courges.


Que ce soit dans la région ou dans un autre pays, les marchés publics sont de véritables mines d’or.

On s’y rend pour dénicher des objets de tous genres, mais surtout pour en avoir plein les yeux et la panse!

Bonne saison estivale des marchés!