12 femmes qui nous inspirent un peu plus chaque jour

Photo Kiana Bosman, Unsplash

En cette Journée internationale des droits des femmes, les collaboratrices de La Journaliste ont décidé de nous faire découvrir des femmes uniques et dignes de mention. Bref, des femmes qui nous inspirent un peu plus chaque jour.

En espérant que vous y fassiez de belles découvertes!


Véronique présente Michelle Obama

Photo Kamil Krzaczynski / Reuters

C’est un classique, un peu prévisible, mais incontournable : Michelle Obama! Je suis impressionnée de voir à quel point cette femme réussi à utiliser son pouvoir à bon escient. Elle pourrait lancer ou s’associer à une marque de vêtements, de cosmétiques ou une chaîne de restaurants et faire des millions de dollars, mais non! Elle préfère utiliser sa voix pour aider les gens dans le besoin et faire la promotion d’un monde juste et égalitaire. J’adore son discours féministe, toujours empreint de sens et de vérité. J’aime la voir participer à toutes sortes d’événements caritatifs pour faire avancer le monde dans la bonne direction. J’admire sa dévotion, son courage, sa classe : TOUT! Merci Michelle de rendre notre monde meilleur.


Cindy présente Isabelle Hudon

Plusieurs femmes m’inspirent, et ce, pour différentes raisons. Mais celle qui, dans mon quotidien, me rejoint le plus est certainement Isabelle Hudon. Non seulement pour son parcours professionnel impressionnant, mais aussi pour ses implications, entre autres, comme militante pour l’ambition féminine et comme cofondatrice du projet l’effet A. Isabelle Hudon a déjà dit : « Quand on reçoit un appel pour relever un nouveau défi, la seule question qu’on doit se poser, c’est : Est-ce que ça me tente ou pas? et non : Est-ce que je vais être capable, est-ce que je vais être bonne? » J’essaie d’appliquer cela chaque fois que je rencontre un nouveau défi.


Carole présente Lili Eyes

Photographe de Bagnères-de-Bigorre découverte il y a quelques années par le bouche à oreille, Lili Eyes fait désormais partie des femmes les plus inspirantes pour moi. De par son talent et les émotions qu’elle transmet à travers ses œuvres, et ce, en valorisant toujours la femme. Elle vole des instants remplis de sensibilité, qui se traduisent par des photos pures, honnêtes et humaines.


Jasmine présente Rosalie Bonenfant

Rosalie Bonenfant, t’es sans aucun doute ma révélation des derniers temps. J’pourrais bien mettre ça sur la faute de tes grands yeux et de ta beauté naturelle, mais je crois qu’il serait plus juste de dire que tu es une fille vraie. Je ne te connais pas personnellement, mais c’est mon p’tit doigt qui me le dit! Tes chroniques, tes articles pour divers médias et même tes posts Instagram sont un véritable vent de fraicheur dans le feed de mes réseaux sociaux. Malgré ton jeune âge, tes paroles assumées et tes écrits empreints à la fois d’humour et d’une profonde réflexion me font apprécier l’ensemble de l’œuvre que tu es. C’est beau de te voir aller!


Vanessa présente Julie Snyder

Photo CP Images

Mine de rien, Julie Snyder a bâti un empire. Quand une émission porte ton nom pour lui donner de la crédibilité, c’est que t’es rendue hot! « Julie Snyder présente Danser pour gagner »… non mais, c’est fou! J’admire le chemin parcouru par Julie, qui a su se faire une place comme leader dans un domaine qui, encore tout récemment, était 99,9% masculin. Elle a été la petite Julie animatrice à la télé, bien cute/comique qui « pourrait » aller loin dans la vie. Elle a commencé au bas de l’échelle et maintenant, on peut dire qu’elle construit ces mêmes échelles pour les autres.

Au fil des années, Julie a su s’exprimer comme femme, pour les femmes (dont tout récemment, en portant plainte contre Gilbert Rozon). Enfin bref, pour moi elle est un modèle, en raison de sa persévérance malgré les hauts et les bas (parce que oui, elle s’est déjà plantée. T’sais quand c’est via le Journal de Montréal qu’elle a appris que Le Banquier ne revenait pas…!). Cheers à l’empire Snyder!


Chloé présente Safia Nolin

Photo Sarah Seené

Safia Nolin n’a pas besoin de l’approbation de tous. Elle reste authentique et plait à ceux qui l’aiment pour qui elle est : une artiste talentueuse avec une voix qui vient me chercher à tous les coups. Une rencontre avec elle lors du Festif! de Baie-St-Paul m’a permis de découvrir une femme vraie, qui se questionne sur l’importance du paraître dans notre société où, plus souvent qu’autrement, tout l’monde suit le moule. Elle est aussi un exemple d’authenticité à VRAK, dans l’émission Code F. Bref, merci Safia de nous faire vivre tant d’émotions quand tu te livres avec sincérité dans tes chansons.


Caroline présente son amie Josée Couture

Josée Couture a eu le coup de foudre pour mes créations de bijoux et moi, je suis tombée en amour avec sa personnalité dynamique, son excentricité et sa grandeur d’âme! Cette femme d’exception en a traversé des épreuves et mérite bien cette mention honorable. Mère monoparentale de deux superbes jeunes femmes, âgée respectivement de 22 et 28 ans, elle est retournée aux études pour devenir opératrice de machinerie lourde, un métier non traditionnel pour une femme. Enseignante dévouée dans son domaine, elle a formé, l’automne dernier, sa neuvième cohorte d’étudiants qui lui vouent une admiration sans borne.

En 2012, Josée a retrouvé son amoureux, foudroyé par une crise cardiaque, dans leur résidence de Québec. Forte de son expérience de vie et de sa grande résilience, elle a su passer à travers ce deuil avec sérénité. Elle s’est accrochée au rêve qu’elle caressait avec son défunt conjoint : devenir photographe. Elle possède maintenant son propre studio à la maison et réalise de très beaux clichés dans plusieurs endroits inusités de la province. Ce fut un phare pour moi, lorsque j’ai eu à vivre plusieurs deuils consécutifs.  À son contact, on ne peut qu’être authentique : rire, pleurer, oser… VIVRE TOUT SIMPLEMENT! Je t’aime Josée Couture !


Emilie R son amie Véronique Baltazar

Aujourd’hui, j’ai choisi de rendre hommage à mon amie Véronique Baltazar, qui m’inspire et que j’admire. Elle est musicienne et elle a choisi d’écouter son cœur pour réorienter sa vie et ainsi vivre de sa passion. Souvent, trop souvent en fait, on laisse des raisons pratiques guider nos choix de vie ; salaire, assurances, fonds de pension, etc. Véronique, qui est pourtant enseignante de formation et qui aurait pu jouir d’une belle stabilité d’emploi et d’une sécurité financière, a décidé (à presque de 30 ans) de tout abandonner pour retourner étudier à temps plein en musique au cégep! Je la vois travailler fort, persévérer, faire tellement de sacrifices, mais surtout, je la vois rayonner. Je vois ses yeux s’illuminer quand elle parle de ce qu’elle fait, de ses projets, de son groupe de musique Belshazzar. C’est d’ailleurs vraiment très bon, je vous suggère d’aller découvrir ce qu’elle fait!

En elle, je vois quelqu’un qui a pris des risques, qui s’est écouté, qui fonce vers ses rêves et qui ne regrette rien! Pour toutes ces raisons, je la trouve courageuse, forte, ambitieuse et tellement bonne dans ce qu’elle fait. Il y a un proverbe qui dit qu’on finit tous par ressembler aux personnes que l’on côtoie, donc aussi bien s’entourer de gens auxquels on aimerait ressembler. Suivant cette logique, il ne fait aucun doute que je la veux parmi les personnes que je côtoie le plus souvent. Continue d’être qui tu es, Véronique, je suis tellement fière d’être ton amie!


Marie-Pier présente… toutes les femmes!

Photo Omar Lopez, Unsplash

Je me suis cassée la tête pour penser à la bonne personne, pour trouver LA femme qui m’inspire le plus. Comme je n’arrivais pas à me décider, j’ai eu envie de parler des femmes, de TOUTES les femmes. Je suis entourée de femmes merveilleuses qui s’appliquent, jours après jours, à rendre le monde plus beau qu’il ne l’était hier. J’ai envie de lever mon chapeau bien haut à vous toutes qui, tous les matins, enfilez votre costume de SUPERWOMAN en sortant du lit. J’ai envie de dire merci aux femmes qui sont passées avant nous et qui nous ont pavé la voie dans les moments plus rudes. Et j’ai envie de dire à celles qui viendront que oui, ce sera parfois difficile, mais ça en vaut TELLEMENT la peine!

La journée de la femme, ça se souligne principalement en étant fière d’être une femme. Et en le partageant avec toutes les autres femmes que nous connaissons. Je partage donc cette agréable journée avec vous toutes et je vous souhaite une magnifique journée de la Femme!


Emilie C présente sa soeur « du milieu »

La femme que j’admire le plus est ma sœur du milieu (je suis la plus vieille de trois filles). Elle est une super maman et depuis qu’elle a eu ses enfants, je découvre une nouvelle sœur, plus calme et réfléchie, mais toujours aussi fofolle et dynamique!


Janie présente Lydiane St-Onge

Photo : Janis C. Mc Nicoll

J’ai croisée Lydiane St-Onge, alias Lydiane autour du monde, l’an dernier lors d’une de ses conférences. J’ai longuement jasé avec elle, en plus de m’être acheté son livre. Il faut le faire : quitter son emploi, vendre sa maison, son auto, entreposer tous ses biens et partir à l’aventure! Et partir SEULE en plus, pour découvrir le monde et ce qu’il nous réserve… Par son côté humain (c’est une fille si drôle et attentionnée!), sa confiance, son ouverture d’esprit et son cheminement, j’admire cette femme.


Laurine présente Gertrude Caroline Erdele

J’ai longuement réfléchi pour savoir quelle femme j’admirais. Je dirais que j’admire énormément les femmes qui ont une force de caractère et qui se battent pour leurs convictions. J’admire aussi les femmes qui montrent que nous sommes tout autant capables de réaliser les mêmes exploits qu’un homme.

Et dans ce cas, je pense à la toute première femme à avoir traversé la manche à la nage. Son nom : Gertrude Caroline Erdele. Elle a montré autant de force mentale et physique. En règle générale, une femme doit se battre pour atteindre ses objectifs et le monde du sport ne déroge pas à la règle. En 1926, l’américaine a battu le record en effectuant la traversée en seulement 14 heures et 32 minutes. Deux heures de moins que son prédécesseur en 1923. Un record conservé pendant 25 ans! Elle montre qu’avec beaucoup d’entraînement et de persévérance, on peut y arriver!


Sur ce, Bonne Journée internationale des droits des femmes!