12 citations du styliste Denis Binet qui vont changer ta perception des cheveux

denis-binet-styliste-citations-une

Loin d’être une simple parure de tête, les cheveux ont une signification quasi psychologique chez la femme. C’est du moins ce qu’avance Denis Binet, styliste capillaire réputé et ambassadeur de la marque Pantene.

À la suite d’une loooooongue jasette dans les coulisses du dernier Festival Mode & Design de Montréal, voici donc 12 citations qui devraient remettre en question ta perception des cheveux…


 

« Ce qui est beau chez une femme, c’est ses mains, ses pieds, ses épaules, sa nuque, la façon dont elle tourne la tête et non pas la longueur de ses cheveux. »

Les femmes ont l’impression que la définition de la beauté, c’est d’avoir les cheveux longs et pour moi, c’est tout le contraire. On a les cheveux longs jusqu’à 18 ans, mais à l’âge adulte, on se coupe les cheveux, pas nécessairement pour les avoir courts, mais pour ressentir quelque chose de nouveau, pour devenir une femme.

« C’est important de faire des ruptures pour entamer un nouveau départ, pour vivre le moment présent et non traîner les 10 dernières années sur nos épaules. »

« Quand les femmes subissent une séparation, je leur dis de faire une croix sur le passé et de couper leurs cheveux. D’un seul coup, tu as une femme qui renaît devant toi. Il ne faut pas ressembler extérieurement à ce que tu étais avant, car tu n’es plus la même à l’intérieur… »

« Ça prend du courage pour couper ses cheveux, mais le jour où on le fait, on se sent plus libre et on retrouve une certaine stabilité. »

« J’ai remarqué que les femmes qui se coupent les cheveux trouvent une nouvelle féminité, font de nouveaux gestes, mettent de nouveaux vêtements, achètent du nouveau maquillage, un nouveau parfum, etc. Dans une nouvelle coupe, il y a quelque chose qui dit qu’on doit se bouger le derrière et arrêter de pleurnicher. »

« Les premiers cheveux blancs arrivent au début de la vingtaine et il s’agit d’un grand moment de panique dans la vie d’une femme, parce que même si ça ne se voit pas, elle, elle le sait ! »

« Le cheveu est un inconvénient dans notre société actuelle, parce que la compétition sur la beauté n’en finit plus… Donc, au final, toutes les femmes se sentent moches. »

En ce moment, les filles sont toutes des clones pour moi : il y a les clones bruns et les clones blonds. Tu les vois de dos et tu pourrais toutes les confondre. Elles ont toutes le même genre… un vrai stéréotype.

« Ce sont les naturelles que j’aime, celles qui sont belles sans essayer. Parce que lorsqu’on est beau en dedans, quelque part, ça finit par jaillir. »

« Dès que la jeune fille commence à se regarder dans le miroir, elle doute de tout : ses cheveux, sa peau, sa poitrine, son maquillage, ses vêtements… Les naturelles, elles se foutent du miroir, elles foncent dans la vie et sont remplies d’espoir. Ce sont elles qui m’inspirent le plus. »

« Au final, les cheveux, c’est génial, car c’est aussi fort qu’un tatouage, mais c’est éphémère ! »

denis-binets-styliste-vero

**Merci Denis pour cette belle leçon de vie…